Au jour conté

Mélancolie de l’aube

21 juin 2015

©lkg

Souvent le matin, une chanson murmure ses mots dans les vapeurs des premières consciences.

Aujourd’hui, elle est enveloppante et lascive.

#CatPower. #The Greatest

 

Et la mélancolie monte. La mélancolie de ce qui a été et qui n’est plus. De ceux qui ne sont plus.

Les amours, les rencontres, les instants forts de joie profonde, le bien-être lié au moment ici et maintenant. La réalité d’un échange, d’une communion, le sentiment d’être juste là où il faut, avec les bonnes personnes, dans le partage.

Ces clichés de la mémoire sont ensoleillés de rayons de bonheur. Avec toi, avec lui, avec elle, avec vous. Ensemble. Tu me manques. Elle me manque. Vous me manquez.

Comme nous avons été heureux à Chamonix, à Séville, à Grenoble, à Madrid, à Bordeaux, à Paris, à Madain Saleh, à Londres, à Sanaa, à Crozon, à Saigon, à Socotra, à Phnom Penh, à Jubail, à Tunis… Juste là. Dans l’instant. Sur cette plage, dans ce soleil couchant, sur ce sommet, dans ce bar, sur cette terre, dans cette neige, dans cet appartement, dans cette rue, au bord de l’estuaire.

Le bonheur de l’instant.

Ici et Maintenant.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Berthet Anne 2 septembre 2015 at 7:07

    Quel bonheur de te lire le matin avec en fond cette chaude mélodie! Surtout aujourd’hui quand je viens de laisser mon fils dans les bras d’une autre femme … le quittant le coeur lourd 🙁

    Je t’embrasse fort
    Anne

    • Reply Laetitia KGuilbert 6 septembre 2015 at 8:26

      Merci Anne ! J’espère que la première journée de séparation s’est bien passée et que les retrouvailles ont été merveilleuses. Ici, on ne parle pas encore de séparation. Plutôt d’une vie collés-serrés… On vous embrasse fort !!

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :