Au jour conté

Vacances

1 août 2015

#vacances.

Le 1er août, ce n’est pas une date anodine. C’est une date qui donne envie d’écrire. Ou de ne rien faire. De laisser couler. D’être léger.

Une date qui dit vacances, farniente, plage, bouquins et doigts de pieds enfouis dans le sable chaud. Qui dit soleil même quand il pleut. Même quand on est à Paris, au onzième étage d’une tour d’où s’observe un asphalte déserté de ses embouteillages.

Une date qui de nos jours s’écrit comme ça : #été, #plage, #vacances.

Aujourd’hui, c’est le 1er août. Le temps de prendre son temps.

Prenez-le et relisez les billets phares du blog.

Mon journal d’hiver, Paul Auster

Andalousie, je me souviens

Levain, mon amour

Pierre, guérisseur

La dernière nuit

Abonnez-vous, recommandez mon blog, commentez mes billets, faîtes de la pub, écrivez-moi ; bref, ne m’oubliez pas en ces temps de #vacances.

Je vaque, tu vaques, nous vaquons. Je reste là.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply L'été en amour - Itinérances LittérairesItinérances Littéraires 16 août 2016 at 10:21

    […] reviens. Au mois d’août. Dans l’été amoureux. Le mois d’août est à la vacance, aux vacances, et à l’amour, bien sûr. A quoi d’autre pourrait-il se […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :